Sécurité et prévention

Police municipale

Sous l’autorité du Maire, les policiers municipaux possèdent des pouvoirs de police administrative et judiciaire. Ils sont en charge de faire respecter les lois, arrêtés et règlements en vigueur et d'assurer le bon ordre, la tranquillité, la sécurité et la salubrité publique.

La police municipale guipavasienne est par essence une police proche de la population. Une police de proximité et de prévention qui privilégie le dialogue et la médiation. Les deux policiers municipaux sont en contact régulier avec les habitants et peuvent remonter des demandes et des informations aux élus et services municipaux. 

Leurs missions 

Ils assurent des missions de veille et de surveillance sur le territoire communal. Ils œuvrent aux abords des établissements scolaires en faisant preuve de prévention et de pédagogie. Ils participent aux opérations tranquillité vacances et luttent contre les incivilités du quotidien qu’il s’agisse de stationnement anarchique, de vitesse excessive ou de dépôts sauvages d’ordures.

Parmi les missions de la police municipale, on retrouve également : 

  •  la prévention routière 
  •  l’encadrement de manifestations publiques 
  •  la police funéraire
  •  l’intervention dans le cadre des conflits de voisinage
  •  la gestion des objets trouvés
  •  les déclarations de chiens catégorisés
  •  les dégâts sur le domaine public (tags, bris, etc.)
  •  la gestion des nuisances sonores
  •  l’enregistrement des débits de boissons 
  •  et des licences de taxi 

 

Contact et permanences

 

À Guipavas, la police municipale se compose de deux agents. Leurs bureaux sont situés place Saint-Éloi dans l’enceinte de la mairie mais disposent d’un accès indépendant situé à gauche de l'entrée principale.

Les permanences des policiers municipaux (avec ou sans rendez-vous) se déroulent le lundi de 13h30 à 16h et le samedi de 9h à 12h.

Police municipale 
Tél. 02.98.32.73.22 
courriel

Gendarmerie

 

Le cambrioleur choisit généralement des cibles faciles et va au plus simple. Il se renseigne sur vos habitudes. Il recherche les failles de votre protection et en profite.

Si vous êtes témoin d'un fait suspect ou victime d'un cambriolage composer le 17 ou le 112.

  •  utiliser efficacement vos équipements de protection (verrouiller les portes et fermer vos fenêtres même pour une absence de courte durée).
  •  ne jamais laisser vos clés sous le paillasson, dans la boîte aux lettres ou dans un pot de fleur
  •  placer en lieux sûrs et éloignés des accès vos bijoux, sacs à main et clés de voitures
  •  ne laisser aucun objet de valeur ou facilement monnayable visible depuis vos fenêtres
  •  ne conserver pas chez vous d'importantes sommes d'argent même dans des cachettes que vous pensez introuvables
  •  en cas d'absence durable, votre domicile doit paraître habité (levée régulière ou suivi du courrier, transfert des appels téléphoniques, etc.).

  •  Télécharger la brochure du ministère de l'intérieur : "Contre les cambriolages, ayez les bons réflexes" 

 

Opération tranquilité vacances

Pendant toute absence prolongée de votre domicile, vous pouvez demander à la gendarmerie de surveiller votre domicile. Des patrouilles sont alors organisées par les forces de l'ordre.

Vous serez prévenu en cas d'anomalie (tentatives d'effractions, effractions, cambriolages).

Il convient de remplir le formulaire et de le transmettre à la gendarmerie de Guipavas / Le Relecq-Kerhuon au moins 2 jours avant votre départ.

Ce service est gratuit.

Chiens dangereux

Les chiens dangereux sont classés en deux catégories. L'acquisition de chiens de première catégorie est interdite. Certaines personnes sont dans l'interdiction de posséder un chien de 2e catégorie.

Avant toute future acquisition, le futur propriétaire du chien doit suivre une formation. Une fois acquis, le chien doit subir une évaluation comportementale. Ensuite, le propriétaire doit faire une demande de permis de détention.

À l'extérieur, votre chien doit avoir une laisse et une muselière.

Chiens d'attaque (première catégorie)

Il s'agit des chiens non inscrits à un livre généalogique reconnu par le ministère en charge de l'agriculture (le livre des origines françaises ou LOF). Leurs caractéristiques morphologiques peuvent être assimilées aux races suivantes :

  • Staffordshire terrier ou American Staffordshire terrier (chiens dits pitbulls) ;
  • Mastiff (chiens dits boerbulls) ;
  • ou Tosa.

L'acquisition, la vente ou le don de chiens de première catégorie est interdite.

Chiens de garde et de défense (2e catégorie) 

Il s'agit des races :

  • Staffordshire terrier ou American Staffordshire terrier ;
  • Rottweiler ;
  • Tosa ;
  • et assimilables par leurs caractéristiques morphologiques aux chiens de race Rottweiler, sans être inscrits à un livre généalogique reconnu par le ministre de l'agriculture et de la pêche.

À savoir :

le chien de race Staffordshire bull terrier ne fait pas partie des chiens pouvant être dangereux.

 

Pour plus d'informations, rendez-vous sur service-public.fr

Numéros d'urgence

Pourquoi appeler la gendarmerie (17) ?

J’appelle le 17 lorsque je suis en danger ou que je constate que quelqu'un est en danger :

  • en cas de violences
  • en cas d’agression
  • en cas de vol à l’arraché
  • en cas de cambriolage
  • etc.

Pourquoi appeler le Samu (15) ?

Le Service d'aide médicale urgente (SAMU) peut être appelé pour obtenir l’intervention d’une équipe médicale lors d’une situation de détresse vitale, ainsi que pour être redirigé vers un organisme de permanence de soins (médecine générale, transport ambulancier, etc.).

J’appelle le 15 :

  • en cas de besoin médical urgent
  • en cas de malaise
  • en cas de coma
  • en cas d’hémorragie
  • en cas de douleur thoracique (cela peut être un infarctus et nécessite une intervention très rapide, la mort pouvant survenir rapidement)
  • en cas de difficultés respiratoires (surtout si la personne est asthmatique ou cardiaque ou que cela se produit lors d'un repas)
  • quand une personne ne respire plus
  • quand vous vous trouvez en présence d'un brûlé
  • en cas d’intoxication
  • etc.

Pourquoi appeler les sapeurs-pompiers (18) ?

Les sapeurs-pompiers peuvent être appelés pour signaler une situation de péril ou un accident concernant des biens ou des personnes et obtenir leur intervention rapide.

J’appelle le 18 en cas de :

  • incendie
  • fuite de gaz
  • risque d’effondrement
  • ensevelissement
  • brûlure
  • électrocution
  • accident de la route
  • etc.

Pourquoi appeler les Secours en mer (196) ?

En composant le 196, l'appelant est directement mis en relation avec le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer (CROSS), seul organisme d’État compétent pour coordonner des moyens d'intervention pour la sauvegarde de la vie humaine en mer.

J’appelle le 196 en tant que témoin ou victime :

  • lors d'une situation de détresse en mer
  • lors d'une situation d'urgence en mer
  • en cas d'inquiétude pour toute personne se trouvant en mer et n'ayant pas donné de nouvelles
  • pour tout fait observé en mer qui semble anormal
  • etc.

Informations annexes au site