Expression politique

Retrouvez les textes « Expression politique » publiés par les listes Guipavas avenir, Union pour Guipavas et Initiative citoyenne pour Guipavas dans Guipavas le mensuel.

Expression politique - Guipavas le mensuel n°45 - décembre 2019 / janvier 2020

Retrouvez les textes « Expression politique » publiés par les listes Guipavas avenir, Union pour Guipavas et Initiative citoyenne pour Guipavas dans Guipavas le mensuel n°44 de novembre 2019.

- groupe majoritaire -

Guipavas avenir (F. Jacob)

 

La vie continue
Nous le savons tous, les grandes réalisations ne sont que rarement le résultat d’une action individuelle. C’est ensemble que les Femmes et les Hommes sont capables de surmonter les plus grands défis ou comme il est dit habituellement de « déplacer des montagnes. » Le Sport nous donne tous les jours l’illustration de cet adage qui a pour nom « Esprit d’Equipe. » Que n’évoque-t-on lorsque l’on regarde un match : tactique, esprit de corps, cohésion, soutien mutuel, confiance réciproque, humilité, remise en cause... Une « Équipe, c’est cette capacité à mobiliser des énergies sur les forces et faiblesses de chacun. Mais l’esprit d’équipe peut également faire émerger des joueurs « perso ». Et face à cette situation, l’entraîneur doit être en capacité de prendre des décisions qui peuvent ne pas être toujours bien comprises. Quand vous lirez ces quelques lignes et conformément à la procédure en vigueur, le Préfet du Finistère aura selon toute vraisemblance décidé du sort de la démission volontaire de deux adjoints de la liste de Guipavas Avenir. Comme dans tout groupe, toute association ou toute famille, il peut y avoir des divergences de points de vue. Dans une équipe municipale, aussi et surtout à la veille d’échéances électorales !! Le Maire et son Équipe, tout en regrettant ces initiatives et leurs impacts sur le regard des Guipavasiens, ont dû prendre acte de ces deux démissions volontaires. Ce ne sont pas les pseudos arguments des partants qui feront dévier l’Equipe en place de l’objectif à atteindre. Elle reste animée d’une même passion, d’une même envie et d’un même engagement pour continuer d’avancer dans l’intérêt de notre ville de Guipavas et de ses habitants.
Vidéo Protection
Il y a exactement une année, nous vous informions de nombreuses dégradations et incivilités sur des bâtiments communaux. Depuis, le conseil municipal a voté et fait installer des caméras de vidéo protection sur certaines structures. Ce système a permis d’endiguer ce phénomène de détérioration. Le nombre de plaintes déposées par la mairie est aujourd’hui très faible. Le déploiement de nouvelles caméras se poursuivra sur les sites non pourvus et se fera sur toute nouvelle structure construite par la ville. Nous nous réjouissons que cette décision ait immédiatement porté ses fruits. 
Conseil municipal des jeunes
La fin de mandat approche aussi pour nos jeunes conseillers. Ce fut une formidable et passionnante aventure pour eux comme pour nous. Ils ont apporté leur point de vue sur de nombreux sujets riches et variés comme les incivilités, la sensibilisation des parents dans leur véhicule auprès des écoles par des panneaux réalisés par les jeunes et installés. Ils étaient également présents au marché de Noël pour vendre des produits confectionnés par leurs soins au profit de l’association « Les blouses roses ». Pour clôturer leur mandat, nous nous sommes rendus à un match de Hand-ball du BBH le samedi 2 novembre. Très belle ambiance et une première dans cette enceinte pour certains d’entre eux. 
Assemblées de Quartiers
Avec la volonté de l’équipe majoritaire, les assemblées de quartiers ont œuvré pour le sens commun durant plus de deux ans. À noter dans chaque quartier, une forte participation, de nombreux échanges avec la population. Même si tous les sujets ou toutes les doléances n’ont pas trouvé de solutions immédiates, les demandes restent suivies. Certes il reste beaucoup à faire mais ces riches débats devront se poursuivre. 
Toute l’équipe de Guipavas Avenir vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année en famille ou entre amis et tous nos vœux les plus chers pour 2020 qui se profile.

 

 

Rencontre du maire et de ses adjoints, sur rendez-vous.
Contact : 02.98.84.18.00 ou secretariat-general@mairie-guipavas.fr

- groupe minoritaire -

Union pour Guipavas (E. Morucci)

 

Concertation citoyenne : plus de moyens pour les assemblées de quartier 
Pour les élus du groupe Union pour Guipavas, permettre aux Guipavasiens de participer activement à l’élaboration des projets, petits et grands, qui concernent leur vie quotidienne, de penser le développement de la vie locale est une préoccupation centrale. « C’est notre forme de pensée et d’action politique. Nous sommes persuadés que les habitants d’un secteur savent mieux que quiconque ce qui est bien pour leur cadre de vie » disent Céline Salaun, Jacques Moal, Paul Morvan et Emmanuel Morucci. 
Si les Assemblées de quartiers sont un lieu d’écoute, d’échanges entre et avec les habitants et les élus, leur capacité d’action reste très largement insuffisante. A minima elles reçoivent l’information sur des projets déjà arrêtés et au mieux elles peuvent faire remonter des doléances. Il faut aller bien plus loin dans la confiance accordée à ces groupes représentatifs de citoyens motivés qui ne doivent pas être un alibi de bonne conscience pour la majorité municipale. 
Nous pensons à une véritable co-construction. C’est à dire aller bien au delà de la simple concertation pour instaurer une réelle participation dans la définition et la réalisation de futurs projets. Cela concerne autant les projets municipaux que ceux relevant des compétences dévolues à la métropole brestoise.
Travailler ainsi avec des groupes est loin d’être facile mais nous estimons que la responsabilité d’un maire et de son équipe est d’organiser la cohésion sociale et d’établir la cohérence entre les projets. Cela va bien au delà du simple intérêt général car il s’agit de construire le bien commun. 
Une fois le projet élaboré, la décision revient aux élus locaux dans le cadre démocratique que sont les conseils municipal et métropolitain.

 

Contact : unionpourguipavas@gmail.com
www.unionpourguipavas.fr
www.facebook.com/unionpourguipavas
www.twitter.com/unionpourguip

- groupe minoritaire -

Initiative citoyenne pour Guipavas (F. Huret)

 

 

En période de campagne électorale et de création de listes pour les prochaines élections municipales de mars 2020, force est de constater que de nombreux maires ne repartent pas. De nombreux candidats déclarés ont, a priori, du mal à boucler leur liste. Ce n’est pas notre cas. Assiste-t-on à un désintérêt de la population pour la gestion de leur ville ? Le mandat de maire est certainement le plus beau des mandats mais aussi le plus exigeant en terme de disponibilité, de bienveillance, d’intégrité, au service de tous. Les seules énergies dépensées doivent être au profit des habitants. 
Il faut bien le reconnaître, les dernières municipalités à Guipavas se sont déchirées et ont ainsi contribué à détériorer l’image de l’élu local. Non ! Il n’y a pas de fatalité à Guipavas. Nous sommes persuadés que la notion du bien commun reste un engagement important aux yeux de nombreux citoyens, loin de tout comportement individualiste et manœuvres politiciennes. Dans un contexte de bouleversement général du paysage politique, ces dernières années, le groupe Initiative Citoyenne pour Guipavas a démontré sa solidité et n’a pas cessé de travailler pour vous proposer une alternative sérieuse et crédible. Elle vous sera présentée en début d’année. D’ici là, l’ensemble de notre collectif vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année, entourés de ceux qui vous sont proches.

 

 

Contact : icipourguip@gmail.com
www.twitter.com/icipourguip/
www.facebook.com/ICIpourGuip
www.icipourguip.bzh

Expression politique - Guipavas le mensuel n°44 - novembre 2019

Retrouvez les textes « Expression politique » publiés par les listes Guipavas avenir, Union pour Guipavas et Initiative citoyenne pour Guipavas dans Guipavas le mensuel n°44 de novembre 2019.

- groupe majoritaire -

Guipavas avenir (F. Jacob)

 

Retour sur la Fête de l’été

Trois mois après la fête de l’été, a eu lieu la présentation du bilan et la remise de chèques aux associations participantes. 

En quelques chiffres, cette 3e édition a une nouvelle fois fait bouger Guipavas et réuni de nombreuses familles dans le parc de Pontanné. 

Une nouvelle configuration, des nouveautés, un site agrandi, un espace enfants sous chapiteau, un concert à l’heure de l’apéritif, un feu d’artifice quelque peu avancé et un DJ pour terminer. 

1000 repas de moules frites servis, 1 000 grillades, des stands gourmands dévalisés, des buvettes à sec … Il ne restait pas grand-chose au lendemain de la fête, à part sans doute, le souvenir d’un bon moment passé en famille ou entre amis à Guipavas.

Il a fait chaud, très chaud même dans l’après-midi, ce qui a valu un peu moins de fréquentation à ces heures-là mais dès la fin de journée, le succès de la fête de l’été s’est une nouvelle fois fait sentir, c’est indéniable. 

Cette fête populaire, locale et familiale a de nouveau rassemblé de nombreuses associations, près d’une trentaine pour cette édition ! Ce sont près de 280 bénévoles qui ont de nouveau donné de leur temps pour leur ville, pour leur association et pour, simplement, partager un moment de convivialité avec les quelques 7 000 Guipavasiens présents ce 6 juillet. 

Fête locale car 95% des achats ont été réalisés dans les commerces de Guipavas, locale car nous mettons en avant les artistes de la commune, locale car elle ne peut se tenir que grâce à vos associations. 

Cette année, les divers stands ont permis de réaliser un chiffre d’affaires de 34 000€ à quelques euros près, une fois les fournisseurs réglés, le bénéfice reversé aux associations représente un montant de 15 500€.

La saison culturelle démarre sur les chapeaux de roues !

En ce début d’année scolaire, la saison culturelle bat son plein ! Une programmation riche qui, dès sa mise en ligne, suscite l’engouement et des spectacles, notamment à destination du jeune public, sont déjà complets. 

Nouveau succès des tréteaux chantants le 15 octobre dernier à Guipavas. Un moment convivial et chaleureux pour soutenir les stars locales avant la finale à Brest Arena le 26 novembre en présence de Jeane Manson.

La 37e édition du salon d’automne tiendra également toutes ses promesses du 9 au 24 novembre avec comme invité d’honneur, Monsieur Jean-Pierre Blaise. 

Le repas des aînés

353 ! 353 c’est le nombre de convives de plus de 75 ans qui ont participé au traditionnel repas des aînés le 7 octobre dernier. Pas moins de 220 colis de lichouseries ont été ou sont en cours de distribution chez les personnes qui n’ont pu s’y rendre et qui se sont inscrites auprès du CCAS.

Soutien à l’association Rico Lamour

Comme elle s’y était engagée, la Ville a fait l’acquisition de 200 exemplaires de bandes dessinées auprès de l’association Rico Lamour. L’association Rico Lamour milite contre la violence et est un moteur pédagogique, sensibilise les jeunes dans les associations de la commune et au-delà, dans les collèges et les lycées. L’histoire du drame vécu par la famille racontée dans cet ouvrage sera mis à disposition des jeunes de la commune dans les écoles, collèges, accueils de loisirs, conseil municipal des jeunes et médiathèque Awena. 

 

 

Rencontre du maire et de ses adjoints, sur rendez-vous.
Contact : 02.98.84.18.00 ou secretariat-general@mairie-guipavas.fr

- groupe minoritaire -

Union pour Guipavas (E. Morucci)

 

À l’approche des élections municipales on voit le maire et ses adjoints s’agiter tout azimut. Mais à la réflexion les questions  essentielles  qui se posent à notre ville restent sans réponses.

Plusieurs sujets d’importance concernent nos concitoyens 

Un premier élément concerne la sécurité des biens et des personnes. En dehors de caméras installées ici ou là quelles formes d’intervention ont elles été proposées ? Quel bilan en cette fin de mandat ?

Autre sujet central souligné par nos concitoyens : l’environnement. La création de zones d’activités, de lotissements nouveaux et des équipements qui les accompagnent ont un effet de grignotage des terres, et en particulier, des terres agricoles. Ce développement semble effectué sans projet d’ensemble qui devrait réunir tous les acteurs concernés : Services de Brest Métropole, municipalité et habitants de la commune dans la perspective du « bien vivre à Guipavas ». Cette démarche devrait également comprendre le stationnement au centre ville qui reste un gros problème. 

Vient ensuite la propreté de la commune. Il y a unanimité pour dire que la situation se dégrade, tout comme les conditions de circulation, le stationnement et l’insuffisance de transports en commun. Il y a ici le sentiment que notre municipalité ne se bat pas pour intégrer un véritable plan transport sur le territoire vaste de notre ville et dans les liaisons avec la ville centre et les autres communes de la CUB.

Que dire alors de la vie culturelle ? La confusion permanente règne entre animation et culture. Pourtant à notre époque, c’est une demande essentielle. Cette dernière concerne des thèmes divers qui ne peuvent se réduire à la programmation de l’Alizé. L’appui aux associations culturelles devrait être une priorité comme peuvent l’être les sports et les loisirs.

 

Contact : unionpourguipavas@gmail.com
www.unionpourguipavas.fr
www.facebook.com/unionpourguipavas
www.twitter.com/unionpourguip

- groupe minoritaire -

Initiative citoyenne pour Guipavas (F. Huret)

 

 

L’allongement de la durée de vie pose la question de l’habitat des personnes âgées. À l’heure où la menace d’une fracture générationnelle se précise, le renforcement de la mixité intergénérationnelle est nécessaire pour renforcer la qualité de vie à Guipavas.

Une première solution consiste à doter la commune d’une résidence intergénérationnelle afin de lutter contre l’isolement vécu par certains  séniors. Cette résidence proposerait un habitat destiné à la fois aux personnes âgées et aux familles avec enfants, ainsi que des espaces de réunion et de loisirs assurant ainsi une vie collective harmonieuse. Un logement pourrait être proposé à de jeunes guipavasiens, avec un loyer modéré, contre services aux personnes âgées.

L’objectif est  ambitieux  :  permettre  aux  personnes  âgées  de  rester  le  plus longtemps  possible  chez  elles  tout  en  gardant  des  liens  sociaux  avec  leur  environnement.

La cohabitation intergénérationnelle solidaire, nouveauté de la loi Elan, est une autre alternative. En échange d’un logement à frais réduit chez la personne âgée, le jeune travailleur ou l’étudiant s’engage à une présence régulière et rassurante pour le senior qui sort ainsi de son isolement.

Ce second exemple, qui demande une grande générosité de nos concitoyens, démontre que l’amélioration du bien vivre ensemble ne repose pas uniquement sur l’action de la municipalité. Sur ce dossier comme sur d’autres, par exemple la préservation de la nature et de notre cadre de vie, une plus grande efficacité nécessite le renforcement de la participation des citoyens à la prise de décision politique.

 

 

Contact : icipourguip@gmail.com
www.twitter.com/icipourguip/
www.facebook.com/ICIpourGuip
www.icipourguip.bzh

Expression politique - Guipavas le mensuel n°43 - octobre 2019

Retrouvez les textes « Expression politique » publiés par les listes Guipavas avenir, Union pour Guipavas et Initiative citoyenne pour Guipavas dans Guipavas le mensuel n°43 d'octobre 2019.

- groupe majoritaire -

Guipavas avenir (F. Jacob)

 

Complexe de tennis

Les travaux du complexe de tennis ont démarré en août dernier dans le prolongement du site du Moulin Neuf. A la faveur d’une météo clémente les travaux de terrassement ont été réalisés rapidement. Le projet comporte 4 courts en résine en intérieur, 4 courts en terre battue artificielle en extérieur, un court enrobé en libre-service, deux courts de padel couverts et enfin, un bâtiment vestiaires et club house. 
C’est en toute transparence que nous communiquons aujourd’hui sur le sujet et pour éclaircir toute information qui pourrait s’avérer erronée ou très incomplète par d’autres biais.

Le projet initial et prévisionnel (2018) comportait le descriptif énoncé ci-dessus pour un montant de 2,3M€ TTC sans option. 

Suite à l’instruction du dossier par le SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) et GRDF, des impondérables comme la sécurisation supplémentaire de la canalisation principale d’alimentation de la ville de Brest en gaz, une réserve incendie supplémentaire ont été nécessaires. Après un long travail avec le club utilisateur et des exemples de complexe sur d’autres villes, des options ont également été retenues comme le renforcement du rez de chaussée qui permettra à terme une future extension , la création d’un merlon, le renforcement de grillage et poteaux sur les courts extérieurs… 

Deux lots particulièrement importants se sont révélés plus onéreux que prévu : le lot VRD (Voirie Réseaux Divers) suite à une nouvelle directive du gouvernement notamment en raison du changement de carburant d’où l’augmentation du prix du gasoil de 40% pour les professionnels et peu d’entreprises ont répondu. Le lot charpente, lot dans un premier temps déclaré infructueux par manque de concurrence, puis seules deux entreprises ont répondu. 

De plus, le carnet de commandes actuel des entreprises est très chargé et elles peinent à recruter, ce que l’on peut aussi constater dans d’autres collectivités. 

Le montant actualisé tous travaux et options confondus est aujourd’hui de 3M€ TTC.Quel que soit le site où aurait été implanté ce complexe, ce prévisionnel aurait été le même. 

À ce montant nous pouvons d’ores et déjà retirer le Fonds de Compensation de TVA (FCTVA) d’un montant de 508 000€, de deux subventions de 100 000€ et une de 60 000€ soit un reste à financer pour la commune de 2.3M€. 
Nous ne pouvons que nous féliciter d’un vote à l’unanimité de ce programme et de son coût lors du conseil municipal du 3 juillet dernier. Ce projet était une priorité pour les trois listes aux municipales de 2017. 
Comme initialement prévu, l’installation du club (près de 500 licenciés, dans les 5 premiers clubs du Finistère avec des effectifs en constante progression) dans ce nouveau complexe, permettra de libérer totalement les deux salles qu’il occupe aujourd’hui. Des créneaux supplémentaires pourront donc être mis à disposition des autres associations de la commune, elles aussi demandeuses et à l’étroit. 
La livraison de ce complexe est prévue avant l’été 2020.

 

Rencontre du maire et de ses adjoints, sur rendez-vous.
Contact : 02.98.84.18.00 ou secretariat-general@mairie-guipavas.fr

- groupe minoritaire -

Union pour Guipavas (E. Morucci)

Pour un développement harmonieux de la ville

Au sein de la métropole brestoise, Guipavas est en pleine expansion et de nombreux nouveaux habitants trouvent plaisir à y vivre. Les infrastructures et zones d’activité présentes sur son territoire en sont une des raisons. Proximité de la ville centre, des voies rapides, aéroport, font que la ville se développe tant du point de vue humain qu’économique et nous ne pouvons que nous en réjouir. 
Cette situation n’est pas sans conséquences et il faut regarder le futur et les défis à venir avec lucidité. Il appartient aux élus de la ville et de la métropole d’apporter des réponses concrètes aux questions nouvelles qui se posent. L’approche doit être économique, sociale et culturelle et des domaines paraissent être laissés de côté par la majorité municipale et la métro-pole : places en crèche, nombre de classes au regard de nouveaux arrivants, lieux d’accueil et d’activités extrascolaires pour les jeunes. 
Les associations et structures ne disposent pas toujours des moyens appropriés pour pouvoir apporter des réponses pertinentes aux attentes.
Des questions restent en suspens : le logement et sa proximité avec les lieux d’activités, la circulation, les mobilités et le stationnement qui doivent limiter l’étalement urbain parfois inquiétant, ce qui semble échapper à nos élus locaux. 
Mise en valeur de l’espace public, aménagement du centre ville, développement des commerces de proximité, propreté des rues, incivilités grandissantes, sont des problématiques auxquelles nos concitoyens sont très sensibles. Questions environnementales, aménagement des espaces verts, activités agricoles sont au cœur des préoccupations des élus du groupe Union pour Guipavas. Le développement commercial et industriel important pour notre ville doit cohabiter dans ce cadre.

Contact : unionpourguipavas@gmail.com
www.unionpourguipavas.fr
www.facebook.com/unionpourguipavas
www.twitter.com/unionpourguip

- groupe minoritaire -

Initiative citoyenne pour Guipavas (F. Huret)

 

Les traditionnelles journées du patrimoine ont eu lieu le week-end des 21 et 22 septembre.
De nombreux lieux ont ainsi ouvert leurs portes, sur tout le territoire de la métropole. À Guipavas, les chapelles Notre-Dame du Reun au centre et Saint-Yves au Douvez ont été mises à l’honneur. Si les sites, les bâtiments anciens ou récents, les meubles et autres objets font partie du patrimoine de Guipavas, il convient de ne pas oublier d’y incorporer les lieux et les événements historiques qui ont marqué l’histoire de Guipavas. Il y a effectivement plusieurs types de patrimoine, tous aussi importants les uns que les autres.
Nous pouvons citer les nombreuses associations, quelles soient culturelles, sportives, caritatives, ... Parfois créées par nos aînés, elles constituent également une partie importante de notre patrimoine. Les bénévoles qui les encadrent sont les acteurs de terrain essentiels à la vie de la cité.
Avec la commémoration du 75e anniversaire de la libération de notre ville, puis le forum des associations, nous pouvons dire que notre patrimoine a été mis à l’honneur en septembre. 
N’oublions pas les zones naturelles protégées, nos paysages entretenus par les agriculteurs, ils constituent également une partie du patrimoine commun aux Guipavasiens. Autant de morceaux d’un puzzle qu’il convient de développer, protéger et transmettre à nos enfants.

 

Contact : icipourguip@gmail.com
www.twitter.com/icipourguip/
www.facebook.com/ICIpourGuip
www.icipourguip.bzh

Expression politique - Guipavas le mensuel n°42 - septembre 2019

Retrouvez les textes « Expression politique » publiés par les listes Guipavas avenir, Union pour Guipavas et Initiative citoyenne pour Guipavas dans Guipavas le mensuel n°42 de septembre 2019.

- groupe majoritaire -

Guipavas avenir (F. Jacob)

Les services techniques sont très sollicités en période d’été, travaux quotidiens, travaux d’entretien, organisation des manifestations et aussi planning de congés.

Que ce soit aux travaux en régie ou à la surveillance de la réalisation des travaux en sous-traitance concernant les bâtiments communaux, les services techniques répondent aux exigences.

Les travaux réalisés dans leur totalité reflètent fidèlement le respect des plannings établis, il faut ajouter à cette activité une grande présence autour des manifestations.

En effet les services techniques aux côtés des associations ont assuré les manutentions des structures et équipements. C’est grâce à l’implication de tous que ce sont déroulées les manifestations telles que la première course cycliste en semi-nocturne, la fête de l’été pour sa troisième édition, l’anniversaire du 75e anniversaire de la libération de Guipavas et plus près de nous le traditionnel forum des associations, moment privilégié pour l’accueil des nouveaux arrivants dans notre ville de Guipavas.


Les dates des élections municipales de 2020 sont arrêtées. Les 15 et 22 mars les bureaux de vote seront ouverts pour ces élections, imposant une rigueur dans la communication de chacune des listes.

Depuis le premier septembre dernier, la communication et l’expression doivent respecter la déontologie des élections et entre autres la non-utilisation des moyens publics.

Le contenu de cette page d’expression politique sera donc léger et bien pesé pour les mois à venir.


L’équipe majoritaire reste très concentrée sur la réalisation de son programme.

Elle sera fidèle pour la réalisation de ce que vous lui avez confié en la mettant aux affaires.


Merci pour votre compréhension. Nous vous souhaitons une excellente rentrée.

 

Rencontre du maire et de ses adjoints, sur rendez-vous.
Contact : 02.98.84.18.00 ou secretariat-general@mairie-guipavas.fr

- groupe minoritaire -

Union pour Guipavas (E. Morucci)

 

Municipales 2020 : des projets bâtis ensemble.

La rentrée de septembre sonne la fin des vacances d’été qui ont certainement été les bienvenues pour tous.
Cette rentrée donne aussi le signal du début de la campagne des élections municipales qui auront lieu les 15 et 22 mars 2020.
Ces élections sont d’une importance particulière car elles engagent la vie de la commune pour une période de 6 ans.
Pour notre ville en pleine et forte expansion, elles doivent être des élections d’expression de la construction citoyenne, du lien et des projets bâtis ensemble, de la fraternité de terrain.
La commune est le socle de la démocratie. C’est là que les règles d’une citoyenneté doivent se forger. C’est encore là que les hommes et les femmes qui veulent prendre en main leur destin parfois confisqué doivent se rencontrer pour apprendre à construire ensemble.
Les élections municipales sont l’enjeu essentiel et préalable à la reconstruction d’un nouveau projet social. Sans nouvel engagement local, pas de nouvel horizon national et européen : ce moment ne peut être manqué.
Les territoires, les hommes, la sincérité, l’identité, l’engagement ont un sens.
Cela pose la question du projet métropolitain dans son ensemble et de l’implication véritable des élus guipavasiens au sein de la métropole brestoise.
Les membres du groupe « Union pour Guipavas » seront aux côtés des habitants pour construire un projet dont le seul objet sera la qualité de la vie dans notre commune.

Contact : contact@unionpourguipavas.fr
www.unionpourguipavas.fr
www.facebook.com/unionpourguipavas
www.twitter.com/unionpourguip

- groupe minoritaire -

Initiative citoyenne pour Guipavas (F. Huret)

 

Les travaux du complexe de tennis vont débuter. Notre groupe a toujours été favorable à ce projet. Nous avions cependant émis des réserves sur le choix de l’emplacement étant donné l’éloignement, l’accessibilité difficile, l’insécurité de son unique accès et le manque de transport en commun. Pour ce dernier point le maire répond que les licenciés du club utilisent exclusivement leur voiture pour se rendre à la salle. Cette réponse ne nous satisfait pas ! Comment feront les – de 18 ans ? Un maire doit faciliter et encourager l’usage des transports en commun. La maîtrise de l’émission des gaz à effet de serre doit conditionner l’ensemble des politiques publiques. Juillet a été le mois le plus chaud jamais mesuré dans le monde. Si nous ne faisons rien contre le changement climatique, ces événements météo extrêmes s’amplifieront !

La maîtrise du foncier a été le critère décisif dans le choix de la municipalité, nous remarquons néanmoins qu’il engendre des frais supplémentaires importants. Il nécessite une « réserve incendie », la pose et l’entretien d’une pompe de relevage des eaux usées, une consolidation des fondations, une protection béton de la canalisation gaz passant à cet endroit pour alimenter la métropole... La suite logique à ce projet voudra certainement que la prochaine municipalité se préoccupe de l’accessibilité et la sécurité du site au profit de l’ensemble des usagers, tout sport confondu.

Notre groupe vous souhaite une agréable rentrée. Nous reviendrons prochainement  vers vous afin de vous présenter les conclusions de notre consultation citoyenne, encore ouverte ce mois de septembre ici : www.icipourguip.bzh

 

Contact : icipourguip@gmail.com
www.twitter.com/icipourguip/
www.facebook.com/ICIpourGuip
www.icipourguip.bzh

Expression politique - Guipavas le mensuel n°41 - juillet-août 2019

Retrouvez les textes « Expression politique » publiés par les listes Guipavas avenir, Union pour Guipavas et Initiative citoyenne pour Guipavas dans Guipavas le mensuel n°41 de juillet-août 2019.

- groupe majoritaire -

Guipavas avenir (F. Jacob)

L'été, c'est la liberté

 

À l’heure où vous lisez ces lignes, l’été a enfin pointé le bout de son nez après un mois de juin très mitigé.

Les vacances sont là pour ceux qui peuvent en bénéficier. Les résultats d’examens de nos jeunes ados ou étudiants occupent aussi l’esprit de nombre de familles, avec leurs lots de joie et parfois aussi malheureusement de quelques déconvenues. Un peu de détente s’impose donc pour tous, une période nécessaire pour recharger les batteries. 

Cependant si la vie tourne au ralenti dans tout le pays (congés obligent), l’activité municipale ne s’arrête pas pour autant, et ce, conformément à nos engagements. En témoigne la longue liste de travaux programmés dans les établissements scolaires : 

  •  Jacques Prévert : sécurisation de la cour, ravalement des bâtiments, remplacement des sanitaires...
  •  Louis Pergaud et Kerafloc’h : peintures
  •  Maurice Hénensal : faux-plafonds, luminaires...

Sans oublier dans toutes les écoles l’installation des vidéo-projecteurs interactifs.

Dans la ville l’installation de la vidéo protection est en cours sur quelques bâtiments communaux.

À noter également, l’aménagement récent de l’étage de la maison des jeunes rue de Brest permet plus de confort pour les ados. Toujours à l’espace Simone Veil, le décaissement d’un terrain en friche a permis d’agrandir le nombre de places de stationnement.

Tous ces travaux sont réalisés soit en régie par les services techniques de la ville soit en sous-traitance par des entreprises locales. 

Le démarrage de la viabilisation du lotissement du menhir ainsi que les travaux de construction du complexe de tennis est prévu dans les semaines à venir.

Le service Sport et Vie Associative continue également son travail pour finaliser le planning d’occupation des salles municipales de septembre 2019 à fin juin 2020, ce qui n’est pas une mince affaire au vu de la densité du tissu associatif guipavasien. Le nouvel annuaire des associations est en fin d’élaboration et sera à votre disposition lors du forum à l’Alizé le 7 septembre.

Quant aux loisirs, juillet débutera le jeudi 4  par la semi-nocturne cycliste des commerçants organisée dans le bourg par l’UCG. Vendredi 6 se déroulera notre traditionnelle fête de l’été que l’on ne présente plus.

Les quartiers d’été pour nos jeunes Guipavasiens proposeront des activités variées au centre et à Coataudon , ainsi que divers stages ou camps : foot en partenariat avec les GDR, ou camps organisés à l’ALSH St-Thudon , à Tréffiagat , ou un séjour - découverte à Paris 

Et nous clôturerons cette période fin août par un week-end de manifestations commémorant la libération de Guipavas en 1944.

Nous vous souhaitons un très bel été, une belle pause en famille ou entre amis et au plaisir de se retrouver en septembre, reposé et prêt à redémarrer avec de nouveaux projets. 

 

Rencontre du maire et de ses adjoints, sur rendez-vous.
Contact : 02.98.84.18.00 ou secretariat-general@mairie-guipavas.fr

- groupe minoritaire -

Union pour Guipavas (E. Morucci)

Texte non communiqué

Contact : contact@unionpourguipavas.fr
www.unionpourguipavas.fr
www.facebook.com/unionpourguipavas
www.twitter.com/unionpourguip

- groupe minoritaire -

Initiative citoyenne pour Guipavas (F. Huret)

 

La métropole organise, jusqu’au 14 juillet, une concertation publique sur les transports. Chacun a ainsi la possibilité de donner son avis sur la création d’une 2e ligne de tramway, d’une ligne de bus à haut niveau de service, mais aussi le renforcement du réseau métropolitain de transport public. C’est justement ce dernier axe qui concerne directement Guipavas.

Dans ce projet, la qualité de service de la ligne de desserte de la commune serait améliorée par deux actions complémentaires : 

  •  le traitement du boulevard de Coataudon et de la rue de Paris avec un couloir de bus pour augmenter la vitesse commerciale des bus entre le centre de Guipavas et la ligne A de tramway au niveau de la place de Strasbourg.
  •  une augmentation de la fréquence et des amplitudes horaires des transports en commun.

Notre groupe Ici pour Guip a déjà eu l’occasion de faire des propositions concrètes lors de la concertation préalable au changement de délégataire du service public des transports. Ces propositions portaient notamment sur la fréquence des bus, leur circuit, la nécessité impérieuse d’une desserte du Douvez alors que ce quartier croît en population. Nous restons particulièrement attentifs à ce sujet de la mobilité, un enjeu essentiel pour favoriser les déplacements de l’ensemble des habitants guipavasiens. Et au-delà, il s’agit aussi pour nous d’un enjeu environnemental et sociétal, pour ne laisser personne sur le bord de la route. 

Ces questions de mobilité vous intéressent ? Elles sont abordées dans notre consultation citoyenne. N’hésitez pas à y répondre ici : www.icipourguip.bzh

 

Contact : icipourguip@gmail.com
www.twitter.com/icipourguip/
www.facebook.com/ICIpourGuip
www.icipourguip.bzh

Expression politique - Guipavas le mensuel n°40 - juin 2019

Retrouvez les textes « Expression politique » publiés par les listes Guipavas avenir, Union pour Guipavas et Initiative citoyenne pour Guipavas dans Guipavas le mensuel n°40 de juin 2019.

- groupe majoritaire -

Guipavas avenir (F. Jacob)

 

Schéma de référence

La ville de Guipavas représente un enjeu majeur pour le développement de Brest Métropole. Sa position géographique (proximité des axes Est/Ouest et Nord/Sud, aéroport), son potentiel urbanisable couplé à un cadre de vie très agréable en font un objectif stratégique pour les opérateurs fonciers et les acteurs de l’économie.

Certains secteurs ouverts à l’urbanisation font l’objet d’une forte pression foncière, et les projets s’y développent et se succèdent : collectifs boulevard de Coataudon, lotissement boulevard Mitterrand, projets de grande ampleur habitat/activité/tertiaire sur le secteur Kerlaurent, lotissements à Botspern, grand stade, etc.

Dès notre élection, en février 2017, nous avons demandé à Brest Métropole qu’une étude de desserte et qu’un aménagement des voiries soient un minimum préalable à toute future ouverture à l’urbanisation. 

Ainsi la pression foncière impose de redéfinir les orientations en matière d’urbanisme, et d’apporter des réponses aux questions soulevées, notamment comment équilibrer les deux pôles principaux de la commune, que sont le centre-ville et le secteur de Coataudon ? Quel lien entre les deux ? Faut-il accepter toujours plus de développement, notamment en habitat ?
Dans ce cadre, nous avons souhaité travailler sur un schéma de référence afin d’établir un document stratégique sur l’urbanisation de la commune 
à moyen et long terme. Le but étant d’arriver à une cohérence d’ensemble sur les projets.
Un groupe de travail a été monté début 2018 avec des représentants des habitants, Brest Métropole et l’Adeupa (agence d’urbanisme de Brest Bretagne).

  •  La desserte des secteurs à urbaniser comme préalable.
  •  L'amélioration de l’offre de transports en commun, avec notamment l’inscription dans le schéma de référence de l’arrivée d’un transport en commun en site propre qui desservirait le centre-ville, l’aéroport et les zones d’activités de Prat-Pip et Saint-Thudon.
  •  La valorisation du lien que représente le boulevard Michel Briant. Travail sur l’urbanisation du carrefour de Lavallot et son lien avec la zone d’urbanisation future de Quérlarnou.
  •  Requalification du centre-ville par un travail sur la voirie et les espaces publics, afin de les rendre plus agréables, en ouvrant les espaces et en mettant en valeur les éléments naturels.
  •  La localisation des futurs équipements publics (écoles, gendarmerie, etc.).

 

Le schéma de référence devrait être finalisé en fin d’année, et sera ensuite présenté à la population.

 

Rencontre du maire et de ses adjoints, sur rendez-vous.
Contact : 02.98.84.18.00 ou secretariat-general@mairie-guipavas.fr

- groupe minoritaire -

Union pour Guipavas (E. Morucci)

Guipavas au coeur de la Métropole

Les travaux de la commission thématique de Brest Métropole sur la Révision du Plan Climat -Air - Énergie Territorial et la présentation de programme d’actions pour 2019-2025 le prouvent : certaines questions ne peuvent plus se régler à la seule dimension d’une commune. Il y a interdépendance entre les territoires et la globalité des problématiques est à prendre en compte. Les questionnements transcendent les frontières et les idéologies. La recherche est celle du bien commun. 
Les transports urbains en sont un exemple. On nous incite a laisser les voitures au profit de moyens de déplacements moins polluants. Fort bien. A la condition de prendre en compte les attentes périurbaines, les zones urbaines et rurales qui sont la physionomie de notre communauté. Chaque commune de la métropole doit être desservie selon les besoins réels de sa population et pas au profit des zones commerciales exclusivement. Au moment où l’on interroge la population métropolitaine sur la deuxième ligne de tram pourquoi ne pas inclure dans le schéma Guipavas, son centre, les quartiers de Lavalllot, Kérida, Prat-pit et l’aéroport ? Bien sûr la ligne Gare/ Cavale Blanche est non seulement nécessaire mais essentielle. Notre groupe estime que le maillage des transports urbains doit être à la hauteur du développement humain et social de l’agglomération. 
En Conseil de métropole, on a parfois le sentiment d’une majorité brestoise pleine de certitudes et d’une technocratie inattentive aux propos des élus locaux et des réalités. Les dossiers importants concernent la ville centre. Bien sûr et nous en sommes convaincus : ce sont des courroies d’entraînement. Mais pour notre groupe ce qu’il faut viser c’est un territoire harmonisé basé sur la prospérité et le bien être de tous. Nous entendons que les particularités guipavasiennes soient prises en compte.

 

Contact : contact@unionpourguipavas.fr
www.unionpourguipavas.fr
www.facebook.com/unionpourguipavas
www.twitter.com/unionpourguip

- groupe minoritaire -

Initiative citoyenne pour Guipavas (F. Huret)

 

Dans le dernier mensuel, la majorité actuelle cite sans le nommer Fabrice HURET, alors Vice-président de la métropole en 2009 et du « SMBI » remplacé depuis par l’ « éco pôle de Lanvian ». En 2009, il aurait assuré que le contournement nord-est de Guipavas était en bonne voie. 

Merci Monsieur le Maire de mettre en lumière les avancées obtenues à cette époque sur ce dossier !

Effectivement, pendant ce mandat (2008-2014), les élus concernés ont considérablement accéléré ce dossier alors à l’arrêt. Ainsi en 2014, sur la zone de Lanvian, les études préalables de la faune et de la flore, le diagnostic archéologique, avaient débuté. Les différents tracés possibles pour cette voie avaient été définis et la nécessaire consultation publique était organisée et programmée. Le Maire actuel veut nous rassurer, il prétend que le sujet avance ! Où en sommes nous en 2019 ? Il n’y a eu aucune progression, plutôt un net recul ! Étonnant non !

Dans ce dossier où inévitablement des intérêts particuliers et collectifs s’affrontent, l’équipe municipale en place s’est récemment fortement impliquée pour remettre en cause le tracé identifié et étudié ces 5 dernières années! Que de temps perdu ! On efface soudainement plus de dix ans.

Quant au groupe « Union pour Guipavas », il prétend apporter enfin la solution là où les équipes précédentes n’ont su aboutir. Il oublie que son fondateur, Gurvan Moal, était il y a peu... Maire de Guipavas ! 

 

 

Parce que l’avenir de Guipavas vous appartient, continuez à répondre à notre questionnaire sur notre site internet : www.icipourguip.bzh

 

Contact : icipourguip@gmail.com
www.twitter.com/icipourguip/
www.facebook.com/ICIpourGuip
www.icipourguip.bzh

Expression politique - Guipavas le mensuel n°39 - mai 2019

Retrouvez les textes « Expression politique » publiés par les listes Guipavas avenir, Union pour Guipavas et Initiative citoyenne pour Guipavas dans Guipavas le mensuel n°39 de mai 2019.

- groupe majoritaire -

Guipavas avenir (F. Jacob)

Une voie à tracer

Lors du dernier conseil municipal, une question portait sur le sujet de la voie de contournement de Lanvian. Il est vrai que ce projet, datant d’une vingtaine d’années a fait et fait toujours couler beaucoup d’encre.
En conseil un article de presse de 2009 a été présenté dans lequel un élu de la majorité de l’époque, siégeant actuellement en conseil municipal dans un groupe minoritaire annonçait « Le dossier de contournement nord-est de l’agglomération Guipavasienne est sur ses rails et en bonne voie ». Ce même conseiller a récemment écrit que la majorité actuelle était passive sur ce dossier !!!

Nous entendons et comprenons assurément l’insatisfaction des Guipavasiens. Depuis cet article, dix années sont passées et il est difficile de mesurer en termes de décisions, l’avancement de ce dossier. Cependant soyez assurés qu’il avance et que l’implication de l’équipe municipale en place est forte. Il ne se passe pas une semaine sans que nous l’appuyions de façon déterminée que ce soit à la métropole, au département, ou encore à la chambre d’agriculture… Nous sommes bien sûr très sensibles aux retours négatifs, aux nuisances que les uns et les autres, réunis ou pas en associations nous font remonter quotidiennement. Ce dossier est complexe et ne peut pas se solutionner par un tracé au crayon sur une carte. Si cela avait été le cas d’autres majorités auraient abouti bien avant celle en place…

Après de nombreuses études, l’autorité environnementale a retoqué le projet de zone de Lanvian et avec lui, celui de la voie de contournement parce que plusieurs tracés étaient proposés et qu’ainsi les études étaient inefficaces.

Depuis son élection en 2017, Fabrice Jacob siège au sein de l’éco pôle de Lanvian en présence de la Métropole, de la CCIMBO, du département et des communautés de communes concernées. Il y a exprimé le fait que ce projet de voie soit identifié comme une exigence de contournement du centre de Guipavas et de l’Est de la Métropole, pas uniquement une voie de distribution et d’accès à une zone d’activités.

Nous sommes conscients et convaincus de la nécessité de préserver notre environnement. Jusqu’à preuve du contraire enjamber un ruisseau avec un ouvrage d’art (pont) est toujours réalisable ! Les solutions techniques existent pour préserver la faune et la flore dans le cadre de ce type de travaux. Bien sûr, cela a un coût, mais de quelle proportion par rapport au coût engendré par toutes ces années d’études ? L’abréviation ERC « Éviter Réduire Compenser » est souvent évoquée par les services du département pour les zones naturelles et humides. Peut-on se résoudre à couper en deux l’une des plus belles exploitations agricoles de la commune sous prétexte d’économie ?

Le maire s’est exprimé en ce sens lors de la dernière réunion avec toutes les parties prenantes. Nous devons tous tirer dans le même sens, les élus, les habitants, les agriculteurs, les serristes, la Métropole, le Département…

Tout le monde a récemment été mis autour de la table, nous en sommes persuadés ce dossier avancera, c’est un travail de fond, de longue haleine mais c’est tous ensemble que nous y arriverons. Toutes les instances semblent s’être comprises, le dialogue est rétabli et d’autres réunions sont rapidement prévues.

Ne doutez pas de la motivation et de l’implication de l’équipe majoritaire sur ce dossier de voie de contournement, c’est une nécessité pour l’avenir de Guipavas.

Rencontre du maire et de ses adjoints, sur rendez-vous.
Contact : 02.98.84.18.00 ou secretariat-general@mairie-guipavas.fr

- groupe minoritaire -

Union pour Guipavas (E. Morucci)

Voie de contournement : il faut régler enfin la question

Le Groupe Union pour Guipavas a interrogé le maire en séance du conseil afin de savoir où en était précisément le dossier de la voie de contournement dont on parle depuis de trop nombreuses années.

Le maire avait affirmé dans la presse qu’il était surpris d’apprendre que le monde agricole n’avait pas été consulté. Or, nous savons que le maire précédent avec le vice-président de Brest Métropole avait organisé la concertation.

Préparant l’avenir de la commune et de la métropole, notre groupe a mis en avant 4 dimensions qui posent les questions essentielles.

  1. Comment répondre après tant d’années à la demande des riverains exaspérés par le passage des poids lourds
  2. Quelle est la meilleure solution pour tracer cette voie sans pour autant mettre en péril l’activité agricole.
  3. Comment arrêter l’étalement urbain sans occulter le développement économique.
  4. Ne faut-il pas à ce stade repenser la destination finale de la Zone de Lanvian ?

C’est à ces questions que notre groupe souhaite apporter réponse au moment des élections municipales de l’année prochaine.

Il s’agit pour le Groupe Union pour Guipavas de reprendre la concertation là où elle s’est manifestement arrêtée et d’apporter la solution là ou des équipes précédentes n’ont su aboutir.

Contact : contact@unionpourguipavas.fr
www.unionpourguipavas.fr
www.facebook.com/unionpourguipavas
www.twitter.com/unionpourguip

- groupe minoritaire -

Initiative citoyenne pour Guipavas (F. Huret)

Si l’action culturelle poursuit inévitablement aujourd’hui une visée économique, c’est avant tout pour nous, contrairement à certains, un moyen incontournable pour favoriser l’insertion sociale.

La culture, tout comme l’éducation, est un élément essentiel de la construction de l’esprit critique de l’enfant, plus généralement du citoyen. Eduquer à l’art et à la culture, c’est donner à chacun les moyens de s’exprimer, de comprendre le monde et de prendre part à sa transformation. La culture est un facteur d’émancipation et de liberté individuelle et collective.

Lors du dernier conseil municipal du 3 avril 2019, la municipalité a introduit une tarification de 3 euros pour les enfants de 3 à 7 ans. Alors que dans cette tranche d’âge, la gratuité était de mise jusqu’à présent.

Nous le déplorons… Cela ne va pas dans le sens d’une politique culturelle accessible au plus grand nombre. Pour un couple avec trois enfants, cela constitue une hausse non négligeable dans le budget familial. Il ne s’agit pas là d’un bon signal. Même si les trois euros en question peuvent paraître symboliques à certains, il y a des familles pour lesquelles 3 euros, c’est beaucoup. C’est même trop pour s’accorder un bon moment en famille.
Ce n’est pas notre conception d’une politique culturelle accessible à tous.

Parce que l’avenir de Guipavas vous appartient, continuez à répondre à notre questionnaire sur notre site internet : www.icipourguip.bzh.

Contact : icipourguip@gmail.com
www.twitter.com/icipourguip/
www.facebook.com/ICIpourGuip
www.icipourguip.bzh

Expression politique - Guipavas le mensuel n°38 - avril 2019

Retrouvez les textes « Expression politique » publiés par les listes Guipavas avenir, Union pour Guipavas et Initiative citoyenne pour Guipavas dans Guipavas le mensuel n°38 d'avril 2019.

- groupe majoritaire -

Guipavas avenir

Démocratie et citoyenneté

Le mois dernier, s’est déroulé le grand débat à Guipavas. Alors que le groupe majoritaire prenait contact avec des animateurs, deux citoyens guipavasiens se sont fait connaître pour proposer d’organiser cette soirée. C’est en se mettant autour des tables préparées par leurs soins qu’environ soixante-dix personnes ont pu débattre des différents thèmes dont notamment les quatre proposés par les services de l’état (la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté, l’organisation de l’Etat et des services publics). Après près de 4 heures de débats riches, animés et dans le respect de chaque individu, il fut procédé à une mise en commun avec un rapporteur par table. Chaque rapporteur a ensuite pu, devant l’assemblée, commenter les choix de son groupe. Il est à noter les consensus trouvés devant des avis parfois divergents.

Côté assemblées de quartier, de nouvelles visites de terrain ont eu lieu également le mois dernier sur les quartiers du centre et de Coataudon. Après une communication par les voies habituelles, des flyers avaient préalablement été distribués dans les boites aux lettres du périmètre des circuits empruntés. De nombreux habitants sont venus échanger, remonter leurs inquiétudes face aux incivilités routières et canines notamment, leurs souhaits de travaux d’amélioration pour le bien être de chacun. Certes l’exercice n’est pas facile car il est compliqué de satisfaire chacun mais, sans compter l’excellent accueil qui nous a été réservé, ces riches échanges constructifs sont, pour les assemblées de quartier, une mine d’informations. Ce sont ces sujets qui, lors des réunions des membres des assemblées, sont exploités et étudiés par les représentants de quartiers, les élus, les services de la ville et de la métropole.

Les jeunes de Guipavas ne sont pas en reste. Nous avons également reçu plusieurs classes de sixièmes des collèges Guipavasiens en Mairie. Un déplacement d’environ 120 élèves, réceptionnés en petits groupes par le Maire et les adjoints en salle du conseil municipal, pour une visite de notre maison commune. De la salle des mariages aux archives en passant par le bureau de M. Le Maire, des flots de questions ont fusé à chaque visite. L’intérêt pédagogique de ces moments de découverte est incontestable, nous avons même pu entendre que c’était la meilleure sortie de l’année !

Que ce soit lors de débats organisés, de visites de quartier, de réceptions en Mairie, de présences diverses sur le terrain auprès des associations et des manifestations de la ville, nous confirmons ce besoin d’échanger, de rester connectés avec chacune et chacun d’entre vous. Ces moments, certes parfois animés, nous font avancer, font avancer la ville de Guipavas. Dans un monde de plus en plus individualiste, nous, les élus de Guipavas Avenir, tenons à être présents avec vous, parmi vous, pour vous.

Enfin, comme vous avez pu le noter dans ce numéro, le dimanche 5 mai, dans le centre-ville, sur le terrain, nous confirmerons le succès de la manifestation « Fanfares en fête » pour la seconde édition de ce rendez-vous incontournable et familial.

Rencontre du maire et de ses adjoints, sur rendez-vous.
Contact : 02.98.84.18.00 ou secretariat-general@mairie-guipavas.fr

- groupe minoritaire -

Union pour Guipavas

Texte non communiqué

Contact : contact@unionpourguipavas.fr
www.unionpourguipavas.fr
www.facebook.com/unionpourguipavas
www.twitter.com/unionpourguip

- groupe minoritaire -

Initiative citoyenne pour Guipavas

Consultation citoyenne

Initiative Citoyenne pour Guipavas est un collectif ouvert de citoyens guipavasiens aux compétences riches et complémentaires, qui connaissent Guipavas, qui vivent Guipavas, qui aiment Guipavas. Au sein de ce groupe, nous partageons les mêmes objectifs pour le développement de la ville et le bien-être de ses habitants, sans esprit partisan, dans le respect de toutes et tous, loin des standards de la politique politicienne, de ses travers et de ses postures.
Guipavas est une ville au formidable potentiel. Nous souhaitons poursuivre avec vous son développement de manière responsable et réfléchie. Nous souhaitons améliorer votre bien-être dans un contexte de fraternité et de solidarité entre les personnes et les différents quartiers de la ville. Ainsi, notre collectif présentera un projet et une liste de candidats aux élections municipales de 2020.
Avant cela, et parce que ce projet doit avant tout être votre projet, nous lançons une vaste consultation afin de recueillir vos attentes et espérances, mais aussi vos difficultés quotidiennes. Certains d’entre vous recevront prochainement la visite de membres de notre collectif, d’autres pourront répondre au questionnaire directement sur notre site internet : www.icipourguip.bzh.
Vos réponses nous permettront de bâtir un programme concret, adapté à ce que vous souhaitez. Plus vous serez nombreux à le remplir, plus il sera pertinent. N’hésitez pas à vous saisir de cette occasion de vous exprimer !
L’avenir de Guipavas vous appartient, nous sommes persuadés qu’ensemble nous pourrons relever les défis qui s’annoncent pour mieux vivre ensemble à Guipavas.

Contact : icipourguip@gmail.com
www.twitter.com/icipourguip/
www.facebook.com/ICIpourGuip
www.icipourguip.bzh

Expression politique - Guipavas le mensuel n°37 - mars 2019

Retrouvez les textes « Expression politique » publiés par les listes Guipavas avenir, Union pour Guipavas et Initiative citoyenne pour Guipavas dans Guipavas le mensuel n°37 de mars 2019.

- groupe majoritaire -

Guipavas avenir

Retour sur le dernier conseil municipal du 6 février.

Le budget de la ville se monte à 17 810 000 €. Même si des incertitudes planent sur les futures compensations de taxe d’habitation, les perspectives de la ville sont positives. Le budget de la ville est contenu et maitrisé.
Cette année encore de nombreux investissements sont en cours ou à venir, la rénovation de la salle de Kerlaurent, le lancement prévu du complexe de tennis, l’espace multigénérationnel du Douvez, la réflexion sur une halle de pétanque à Coataudon, la vidéo protection, le lotissement communal, les travaux d’amélioration de la crèche et de la maison des jeunes, la cuisine de la salle Jean Monnet, les travaux récurrents dans les écoles, l’acquisition de foncier pour les générations à venir… La ville a aujourd’hui un ratio de désendettement d’environ quatre années. Le remboursement annuel des emprunts en cours se monte à 830 000€ dont 250 000 € / an pour la médiathèque jusqu’en 2028.
Comme confirmé et développé en séance par les adjointes, les activités côté CCAS, enfance jeunesse et scolaire ne sont pas en reste. La citoyenneté a également été évoquée, cela nous a permis de mettre en avant le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) et leurs nombreuses actions, le devoir de mémoire, l’affluence aux commémorations, les assemblées de quartiers, le transport à la demande…
Pour répondre aux interrogations des groupes minoritaires, nous rappelons à nouveau que nous allons lancer le projet de vidéo protection et non pas vidéo surveillance (il n’y aura personne derrière les écrans). Un groupe de travail sera mis en place et composé, outre des élus de la majorité et des services municipaux, d’un représentant de chaque groupe minoritaire siégeant au conseil. De plus, il va de soi que ce dossier sera traité avec la plus grande attention concernant le respect des libertés individuelles, ceci en lien avec les services de la préfecture et de la gendarmerie.
A noter à nouveau, conformément à nos engagements, les taux de fiscalité communale n’augmentent pas en 2019.
Contrairement à ce qui a pu être écrit dernièrement dans ces colonnes, l’enveloppe globale des dotations aux associations n’a pas baissé pour la seconde année consécutive, le mode d’attribution permet entre autres un équilibre des manifestations sur la ville. La municipalité entend poursuivre ses investissements importants pour le bien-être de nos associations. Les horaires d’ouverture au public du Service des Sports et de la Vie Associative (SSVA) ont été diminués après analyse d’une fréquentation en baisse de l’accueil physique (beaucoup d’échanges se font par mail et des programmations de badge à distance) et de nouvelles missions se sont vues attribuées aux agents du service.
En conclusion, même si nous pouvons comprendre que les deux groupes minoritaires s’abstiennent lors du vote du budget primitif, quel satisfécit de voir voté à l’unanimité et sans aucun commentaire, le compte administratif de 2018. Ceci confirme donc notre gestion maitrisée et ambitieuse pour Guipavas.

Rencontre du maire et de ses adjoints, sur rendez-vous.
Contact : 02.98.84.18.00 ou secretariat-general@mairie-guipavas.fr

- groupe minoritaire -

Union pour Guipavas

Texte non communiqué

Contact : contact@unionpourguipavas.fr
www.unionpourguipavas.fr
www.facebook.com/unionpourguipavas
www.twitter.com/unionpourguip

- groupe minoritaire -

Initiative citoyenne pour Guipavas

Le budget primitif de 2019 a été adopté lors du conseil municipal du 6 février dernier.
Principale information : la municipalité contracte un emprunt de 1,34 million d’euros pour la construction de la salle de tennis au Moulin Neuf.
Plus généralement, les recettes fiscales continuent d’augmenter grâce à l’attractivité économique de Guipavas. Cela confirme nos prévisions. Les futurs projets doivent renforcer demain cette dynamique. Cette attractivité est une réelle chance pour notre ville. Cependant, il est impératif de maitriser, d’accompagner, de construire avec nos concitoyens ces développements futurs pour que Guipavas reste une ville agréable à vivre pour tous, dans un environnement naturel préservé.
Le budget prévoit également l’étude et le déploiement de la vidéo-protection. Nous sommes favorables à cette initiative parce que la sécurité des personnes et des biens est l’une de nos priorités. Ces futurs dispositifs devront néanmoins respecter la vie privée de tous. Nous serons vigilants sur ce point.
Au-delà des investissements prévus, ce budget, sans imagination, reflète les choix politiques de la majorité municipale. La vie d’une commune ne se résume pas à une politique d’investissement.
A titre d’exemple, nous aurions aimé un soutien plus conséquent en direction des associations sportives et culturelles, ce, alors que leur nombre n’a jamais été aussi important à Guipavas.
Ce budget primitif n’a pas été validé par notre groupe qui s’est abstenu.

Contact : icipourguip@gmail.com
www.twitter.com/icipourguip/
www.facebook.com/ICIpourGuip
www.icipourguip.bzh

Expression politique - Guipavas le mensuel n°36 - février 2019

Retrouvez les textes « Expression politique » publiés par les listes Guipavas avenir, Union pour Guipavas et Initiative citoyenne pour Guipavas dans Guipavas le mensuel n°36 de février 2019.

 

- groupe majoritaire -

Guipavas avenir

Pour revenir sur les vœux du Maire à la population, cette cérémonie de plus en plus suivie, est un moment convivial, d’échange et de partage avec les habitants de Guipavas, les associations, les professionnels et les partenaires de la commune.

Malgré l’ambiance nationale morose de la fin d’année écoulée, le manque de directives de la part de l’état quand il s’agit de collecter des doléances ou d’organiser le grand débat national, malgré la cacophonie du gouvernement et des extrêmes sur la gestion des manifestations des gilets jaunes … les retours de nombreux Guipavasiens nous confortent sur le fait que nous sommes dans une ville où il fait bon vivre ! Certes, il reste beaucoup à faire, certes la ville grandit mais ce n’est pas une course.  Nous avons une ville attractive, mais tout doit suivre, les écoles, les structures associatives. C’est bien dans ce sens que nous œuvrons au quotidien, rénover, étudier, construire, tout cela en fonction des contraintes qui nous sont imposées et dans l’élaboration d’un schéma de référence évolutif pour les décennies à venir.

Vous étiez également très nombreux à assister aux festivités de Noël organisées par la municipalité en décembre dernier. Quel bonheur de voir les Guipavasiens chaque année plus présents en famille, entre amis, entre voisins, déambuler pour des animations simples et conviviales. A ce titre, la manifestation Fanfares en fête vous réservera de nouvelles surprises et aura lieu pour la seconde fois cette année début mai.

En préambule de la cérémonie des vœux, se tenait la cérémonie des trophées du sport et de la vie associative. Cet évènement, dorénavant bien installé dans notre calendrier des festivités vise à célébrer les valeurs sportives que sont l’engagement, l’abnégation et le goût de l’effort.

Qu’ils soient sportifs acclamés ou bénévoles agissant dans l’ombre, ils partagent ces valeurs et apportent à notre ville ce supplément indispensable à son dynamisme.

Pour disposer d’une image de ville sportive, il faut parvenir à réunir trois éléments :

• des équipements en nombre et qualité,

• des athlètes compétitifs,

• et des dirigeants associatifs qui font du bénévolat une véritable vertu.

Il est utile de rappeler le rôle primordial de ces derniers. Les bénévoles constituent un socle sur lequel se bâtissent les plus beaux palmarès et leur dévouement participe à l’architecture de notre cohésion. Chacun d’eux, dans la discrétion de son implication, améliore la vie de nos concitoyens et permet, en particulier à nos enfants, de grandir sereinement.

Sans les bénévoles, jamais nos nombreuses associations ne pourraient fonctionner.

Un mot pour tous les sportifs de Guipavas, eux qui portent plus haut et plus loin les couleurs de notre ville. À chacune de leurs compétitions, c’est un peu de nous tous qu’ils font briller à travers leurs exploits et résultats, sur tous les terrains de sport, tout au long de l’année.

Une image de ville sportive se bâtit aussi à partir des équipements. Et de fait, nous avons toujours eu à cœur d’améliorer nos installations sportives, voire de les développer comme le démontrent les nombreux travaux et projets en cours sur Guipavas.

Soyez assurés de la passion qui nous anime de faire de la politique locale au quotidien et de servir au mieux, avec toutes les contraintes que nous connaissons, la population de Guipavas.

Rencontre du maire et de ses adjoints, sur rendez-vous.
Contact : 02.98.84.18.00 ou secretariat-general@mairie-guipavas.fr

- groupe minoritaire -

Union pour Guipavas

 

Pour une métropole élargie et de proximité

Les élus Union Pour Guipavas sont convaincu que les décisions doivent se prendre au niveau le plus proche des citoyens. Les territoires doivent être équilibrés en termes de vie sociale, de développement économique, d’environnement et de culture, entre Est et Ouest de la Bretagne. L’existence d’une métropole forte, permet d’avoir, par les compétences dédiées des capacités décisionnelles locales. Dans le pays de Brest de répondre à un besoin de proximité. Villes de la Métropole et communes rurales du Pays de Brest, en interdépendance,  peuvent décider et peser ensemble face à des choix trop souvent centralisés de la région et de l’état. Nous en sommes persuadés, ce n’est pas la « structure métropolitaine » qui doit être première et les choix techniques ou decisions technocratiques apparaissant comme imposés du haut sur le bas. Ce sont les personnes et les activités humaines qui sont importantes. La métropole, si elle doit s’étendre et perdurer, doit inverser sa manière de faire, de penser, d’agir, pour adapter son action en développant une culture de la proximité en lien étroits avec les autres échelons national et Européen.Comme l’a dit, lors du Conseil de Métropole, Emmanuel Morucci : pour que notre collectivité soit viable, la bonne dimension est celle du Pays de Brest. Pour être efficiente, il convient que des communautés de communes et Brest Métropole unissent leurs forces, en tenant compte des réalités locales et globales.Mais la prise de décision ne doit pas être descendante et donner l’impression que la Métropole agit en « toute puissance ». Ainsi, à  l’heure du grand débat, notre groupe agit afin que soit mis en place une subsidiarité inversée, c’est à dire partir des territoires locaux pour structurer la métropole et non pas l’inverse.

Contact : contact@unionpourguipavas.fr
www.unionpourguipavas.fr
www.facebook.com/unionpourguipavas
www.twitter.com/unionpourguip

- groupe minoritaire -

Initiative citoyenne pour Guipavas

Au moment où nous écrivons ce texte, seules les orientations budgétaires pour 2019 ont été présentées par la municipalité. La situation financière de la commune poursuit une évolution qui vérifie nos prévisions, avec un ratio de désendettement, réel, de 4,3 années. En effet, les recettes fiscales continuent d’augmenter significativement grâce à l’attractivité économique de Guipavas tandis que les effets d’un investissement important en 2014, la médiathèque, s’estompent. Sa fréquentation, correspondant à une ville de 45 000 habitants, démontre que cet investissement était nécessaire.
Nous nous réjouissons de la baisse significative des demandeurs d’emplois sur Guipavas.
Nous sommes cependant inquiets de constater la baisse importante de la fréquentation des jeunes pré-ados à la Maison des Jeunes. Nous aurions aimé entrevoir dans le Document d’Orientation Budgétaire l’esquisse d’une politique ambitieuse dans ce domaine, mais là comme pour d’autres axes politiques, c’est bien faible !
Dans un autre registre, la récente soirée des Trophées du sport et de la vie associative a été l’occasion de mettre à l’honneur de nombreux bénévoles et sportifs. Nous félicitons l’ensemble des lauréats. Cela a été l’occasion pour l’adjoint aux sports de tenir un discours déplacé de politique nationale, oubliant qu’il a lui même largement diminué les dotations aux clubs sportifs en remplaçant les aides aux déplacements des équipes sportives par des attributions de subventions exceptionnelles, à la seule condition que les clubs en fassent la demande, et qu’il vient de réduire drastiquement les heures d’ouverture du SSVA.
 

Contact : icipourguip@gmail.com
www.twitter.com/icipourguip/
www.facebook.com/ICIpourGuip
www.icipourguip.bzh

Expression politique - Guipavas le mensuel n°35 - décembre 2018

Retrouvez les textes « Expression politique » publiés par les listes Guipavas avenir, Union pour Guipavas et Initiative citoyenne pour Guipavas dans Guipavas le mensuel n°35 de décembre 2018.

- groupe majoritaire -

Guipavas avenir

Dégradations sur la commune : le maire est en colère

 

Comme l’évoquait le communiqué de presse disponible sur le site de la ville : « Face à la montée des dégradations, récurrentes à chaque période de vacances scolaires, Fabrice Jacob, le maire de la commune est en colère.
Les congés d’automne n’ont pas fait exception. Cette fois, les dégâts ont touché les associations. Des locaux associatifs ont ainsi été fracturés durant le premier week-end. Ce sont ensuite les vestiaires du stade Éric Lamour et la salle Jean Kergoat, actuellement en travaux, qui ont été vandalisés le soir de la fête d’Halloween.
Des écoles ont également été dégradées, des vélos d’enfants et des ordinateurs volés.
Quelques semaines plus tôt, des actes de dégradations avaient été recensés du côté de Coataudon. Ils concernaient les vestiaires de Kerlaurent. La municipalité a également constaté, via le service technique, que des individus se mettent sérieusement en danger en se hissant sur les toits de bâtiments municipaux.
Un nouveau palier dans la délinquance et la stupidité a été franchi fin octobre, lorsque le fourgon de la ville, mis à la disposition des associations, a été fracturé, saccagé puis lancé contre un arbre. Outre l’inconscience dont font preuve les auteurs de tels actes, ces dégâts pénalisent fortement les associations et impactent le budget de la ville puisque, rappelons-le, les assurances ne couvrent jamais en totalité les dommages causés.
Des enquêtes de gendarmerie sont en cours. Compte tenu des faits et de certains éléments, il semblerait que les protagonistes soient assez jeunes, entre 12 et 15 ans. Le maire, Fabrice Jacob, indique que des plaintes ont été déposées et que des poursuites seront lancées si l’enquête s’avère fructueuse. Il est demandé aux parents d’accroître leur vigilance. Certains jeunes, sous prétexte de passer la soirée chez leurs copains, sont en réalité dans les rues, livrés à eux-mêmes.

Des contrôles renforcés auront lieu pour les vacances de Noël.
Ces faits, de plus en plus récurrents, mèneront inévitablement à une réflexion autour de la vidéo protection des bâtiments publics. Le projet, financé avec de l’argent public, sera proposé dès 2019.»
Nous parlons bien ici de vidéo protection (enregistrement et effacement automatique, consultable uniquement sur demande et par une personne habilitée) et non pas de vidéo surveillance (vidéo contrôlée en temps réelle par un opérateur).
Même si les horaires des incivilités constatées n’ont aucun rapport avec les activités proposées dans le cadre de notre politique jeunesse, il est également à noter l’ampleur des offres de nos associations guipavasiennes. Il est irrecevable de lire ou d’entendre qu’un jeune ne puisse trouver une activité sur la commune. Nous évoquons ici une poignée d’individus et en aucun cas une généralité.
Malgré tout, conforme à sa politique d’animation, la municipalité entend poursuivre ses animations de Noël de qualité sur Guipavas et vous y donne rendez-vous selon le programme page 3.
Toute l’équipe de Guipavas Avenir vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année en famille ou entre amis et tous nos vœux les plus chers pour 2019 qui se profile.

 

 

Rencontre du maire et de ses adjoints, sur rendez-vous.
Contact : 02.98.84.18.00 ou secretariat-general@mairie-guipavas.fr

- groupe minoritaire -

Union pour Guipavas

 

Caméras de vidéosurveillance : oui mais sous conditions

En annonçant, sans aucune concertation, un projet d’installation de caméras de vidéosurveillance sur la commune, le maire   a lancé un débat de fond. Si nous sommes bien d’accord pour rejeter les incivilités et les dégradations sur les biens publics et privés, le point de vue du groupe, Union Pour Guipavas, est que la question doit être posée du point de vue éthique et politique et largement débattue avec la population.
Les interrogations sont nombreuses : quels personnels vont-être affectés à cette mission ? Quel sera leur statut et quels moyens financiers seront attribués, sur quel budget ? Quel sera le périmètre de surveillance ? Quelle destination est prévue pour les images collectées? Ne s’agit-il pas d’un projet visant à satisfaire un projet commercial de cyber sécurité ? Quelles garanties pour les libertés individuelles ?
Les incivilités sont dues à un défaut d’éducation et de socialisation. Les familles, les écoles répondent normalement à cette exigence sociale. Quels projets éducatifs la majorité compte-elle mettre en place ? C’est un levier premier et nécessaire.
Cela amène aussi l’idée d’une police de proximité. Le groupe UPG y est attaché et propose, dans son projet, d’étendre les compétences de la police nationale à l’ensemble de la métropole. C’est une question de cohésion territoriale et de cohérence. Les publics et les problématiques sont désormais les mêmes.
C’est d’ailleurs bien à l’échelon métropolitain que doit s’opérer un tel projet. Union pour Guipavas n’est donc pas opposé mais sous conditions de réponses et de garanties.

 

 

 

Contact : contact@unionpourguipavas.fr
www.unionpourguipavas.fr
www.facebook.com/unionpourguipavas
www.twitter.com/unionpourguip

- groupe minoritaire -

Initiative citoyenne pour Guipavas

 

 

Un mandat d’élu local est exaltant car il nécessite à tout instant une proximité avec les citoyens. Améliorer leur cadre de vie et les accompagner par le développement de services publics de proximité est une mission passionnante mais exigeante.
Un engagement dans le monde associatif local est tout aussi noble. Les intentions sont proches et la proximité avec les citoyens également nécessaire.
Notre collectif réunit depuis plusieurs années des citoyens heureux de travailler ensemble autour de valeurs communes avec comme objectif le bien être des Guipavasiens. Refusant toute position dogmatique, nous pensons que les postures politiciennes n’ont pas leur place dans la gestion locale d’une ville. C’est la raison pour laquelle nous n’avons jamais parlé de politique nationale dans nos tribunes.
La sécurité et la tranquillité des Guipavasiens sont des objectifs essentiels. Face à la récente vague d’incivilités qu’a connue la ville, dans une approche constructive,  nous n’excluons pas l’usage des caméras de vidéoprotection afin de protéger les bâtiments municipaux. Mais nous croyons qu’une réponse répressive ne doit pas être l’unique solution. Il est nécessaire de mener une vraie politique en faveur de notre jeunesse, sans la stigmatiser mais en partageant avec elle et ses parents les ambitions de cette politique. Les objectifs ne pourront pas être atteints sans un renforcement des liens avec les associations guipavasiennes.
Les élus et les membres du collectif « Initiative Citoyenne pour Guipavas » vous souhaitent d’agréables fêtes de fin d’année et vous présentent leurs meilleurs vœux pour la nouvelle année.

 

 

Contact : icipourguip@gmail.com
www.icipourguip.bzh
www.facebook.com/ICIpourGuip
www.twitter.com/icipourguip/

Informations annexes au site