Association, Solidarité

Secours des hommes : soutien aux écoles de Madagascar

Secours des Hommes organise sa foire aux livres les samedi 30 et dimanche 31 octobre à la salle Jean Monnet (en remplacement de la foire aux puces organisée traditionnellement à cette date-là).

Publié le

Depuis près de cinquante ans, l’association « Secours des Hommes » de Guipavas aide financièrement et moralement des écoles, des dispensaires et des associations de personnes en difficulté dans le monde : un collège au Cameroun, une association de mamans célibataires avec enfants dénutris en République Démocratique du Congo, les Chiffonniers du Caire en Egypte, un collège, un lycée et un dispensaire à Madagascar, ainsi que des étudiants du peuple Karen en Thaïlande.

Une situation dégradée avec la crise sanitaire

Soeur Rose, présente à Mahazoarivo, a récemment informé l'association sur les conditions d’enseignement dans le collège qu’elle dirige. Faire l’école est devenu compliqué avec la crise sanitaire. « Les enseignants ont fait tout leur possible pour terminer les programmes scolaires à temps, malgré les imprévus provoqués par la pandémie et le coût de la vie qui ne cesse d’augmenter »,  explique Soeur Rose. Les parents, en majorité paysans, quittent habituellement la région pour chercher des emplois dans les grandes villes. Pendant ces temps de confinement, beaucoup d’entre eux n’ont pas trouvé de travail pour subvenir aux besoins fondamentaux de leur famille. « Sans l’aide apportée par la cantine scolaire, dit encore Soeur Rose, beaucoup d’enfants connaissent la faim avec une déficience alimentaire très grave. Le repas de midi qu’ils prennent à l’école est parfois leur seul repas de la journée. Le matin, ils quittent la maison sans rien manger, et le soir les parents trouvent à peine des maniocs ou des patates douces pour les nourrir. »

La cantine scolaire réduit les inégalités

La sécheresse, et, pire encore, les inondations augmentent les difficultés des familles. Le riz et les légumes coûtent de plus en plus cher. Les parents ont fait un effort pour donner une participation de 15 kg de riz cette année pour garantir la continuité de la cantine scolaire. « C’est grâce à la cantine scolaire que les enfants ont pu suivre les études. L’écart entre les pauvres et les riches s’est réduit, car tout le monde mange la même chose à la cantine scolaire ».

L'aide de Secours des Hommes

Au collège de Mahazoarivo, chaque classe s’occupe aussi d’une parcelle de terre, pour planter des légumes pour le repas de midi. Grâce à ses actions (foire aux puces, foire aux livres, concours Phot’Eau...), Secours des Hommes participe à hauteur de plusieurs centaines d’euros chaque année, à la réussite scolaire des élèves de Mahazoarivo à Madagascar. L’association a aidé à acheter des vêtements chauds et des couvertures durant l’avant dernier hiver qui était très froid à Madagascar (c’était l’été chez nous).

Pour soutenir l’association, ou devenir bénévole : https://www.secoursdeshommes.fr