Denis Eckert : le collège s’adapte à la Covid

Depuis la rentrée de septembre, Denis Eckert est le nouveau principal du collège du Vizac. Retour, en sa compagnie, sur une année pas comme les autres parfois bouleversée par la crise sanitaire.

Publié le

En attendant la fin des cours, le 24 juin, et les épreuves du brevet, les 28 et 29 juin, la vie continue au collège du Vizac. Les portes ouvertes, impossibles à organiser cette année, ont finalement eu lieu en ligne. « Cela a très bien marché », se réjouit le principal, qui s’est prêté au jeu en enregistrant une présentation vidéo, tout comme les professeurs d’EPS ainsi que les personnels de la vie scolaire et du CDI. Une visite virtuelle a également été réalisée par les élèves de Mme Mouchel, professeure de français, afin de présenter l’établissement. La journée de cours habituellement organisée pour les élèves de CM2 des écoles de Guipavas sera cette année, crise sanitaire oblige, remplacée par une visite de quelques heures les 2 et 5 juillet, dans le respect des gestes barrières.

Chinois et breton au programme

Côté langues, comme depuis deux ans, l’enseignement du chinois en  LV2 se poursuivra dès la 6e. « C’est une vraie chance pour la trentaine de jeunes Guipavasiens qui suivent ces cours. » Ceux qui le souhaitent pourront poursuivre cette langue au lycée de l’Harteloire, à Brest, grâce à une dérogation. De la même façon, depuis 2 ans, les élèves peuvent étudier la langue bretonne en bilingue, soit 3h d’enseignement et tous leurs cours d’histoire enseignés en breton. « Environ 60 élèves sont concernés, soit 15 élèves par niveau, et ils pourront poursuivre leur cursus dans notre lycée de secteur, le lycée de l’Iroise. »

L’Afrique à l’honneur

Évidemment, le Covid a joué les trouble-fêtes et plusieurs événements n’ont pas pu avoir lieu cette année : le partenariat avec l’Alizé, par exemple, sera reconduit. « Depuis trois ans, ce jumelage culturel financé par le conseil départemental et coordonné par Mme Guillon, professeure documentaliste, permet aux élèves de tous les niveaux d’assister à des résidences d’artistes, des spectacles, des expos, etc. » Même chose pour le projet artistique et culturel Africa 2021, mené avec le collège de Saint- Louis, au Sénégal et en partenariat avec l’association Vivre le monde. « Cela devait être mis en place cette année pour les 6e, avec leur professeur d’éducation musicale, M. Le Beherec. Pour qu’ils n’en soient pas privés, le projet est reporté à la rentrée, pour les 5e. » Enfin, le collège reste établissement pilote pour le projet de l’éducation nationale, « Unplugged ». Le but : travailler les compétences psycho-sociales de tous les élèves de 6e pendant douze sessions de 2h, avec l’association La Ligue contre le cancer et des professeurs « formés en distanciel ».

Pauline Bourdet

Rencontre publiée dans Guipavas le mensuel n°54 - juin 2021